HISTOIRE

Pouilly-le-Monial est une ancienne commune française, située dans le département du Rhône, en région Rhône Alpes Auvergne. Elle a disparue depuis sa fusion au 1er janvier 2017, avec la commune de Liergues, et depuis le 1er janvier 2019 avec la commune de Jarnioux, pour former la nouvelle commune de Porte des Pierres Dorées.

ETHIMOLOGIE


En France, nous retrouvons plusieurs villages au nom de Pouilly.

Ce toponyme peut avoir des origines différentes, la première d’origine celtique, dérivé du latin « Paulius » signifiant marécages (il existe un lieu-dit « le Marais »). Nous retrouvons en 120 avant J.C. un village qui s’appelle « Poli », au temps des ségusiaves.

Ce nom est d’origine celtique gauloise ou romaine. Au fil des époques nous trouvons Poli Mônâlis en 600, Poliacus monialis en 1026, Poüli lez monial en 1337 d’après les archives des seigneurs de Beaujeu, puis Pouillimont sous la révolution, et enfin Pouilly Le Monial depuis 1794.

LE BLASON


Document retrouvé à l’époque médiévale et templière, c’était le blason de la Chatellenie de Graves. Monsieur Emile Gingène a recréé le blason de la commune en 1996, en fonction des données héraldiques. Depuis cette date, l’écusson apparaissait sur tous les documents de la commune de Pouilly-le-Monial.

L’ÉVOLUTION DE LA POPULATION


ANNÉE NOMBRE D’HABITANTS
1793 435
1872 616
1926 379
2005 783
2014 975

LES PERSONNALITÉS LIÉES AU VILLAGE


      • Louis Greppo (1810-1888) député républicain est né à Pouilly le Monial.
      • La Maison de Simone Garnier (présentatrice à la télévision) date de 1630 pour la partie la plus ancienne, en Bois Dieu.

LES LIVRES PAR CLAUDINE LAURENT


“Il y a 25 ans et plus que je prends des notes et que je fouille les archives municipales de mon cher village d’adoption.

En reconnaissance à tous ceux qui ont vécu dans cette commune, les moines, les prêtres, les laïcs, les riches, les pauvres. Tous ceux qui ont oeuvré à son essor, et m’ont adoptée avec ma famille en 1985, me permettant de vivre dans un sympatique coin de France.

Il m’est apparu opportun de retracer la vie de ce village, à travers les siècles en rassemblant et en recueillant auprès des anciens, et surtout dans les archives de la mairie et du prieuré, avec l’aide d’Emile Gingène ancien maire et du suivant Jean-Vivian Laurent mon époux, tous les souvenirs se rapportant à la vie en Beaujolais.

Tome I, Pouilly le Monial au fil du temps
Ce premier Tome, retrace l’histoire de 8000 avant J.C aux origines de la France.

Des Celtes, en passant par la civilisation Gallo-romaine, les invasions Barbares, les Francs, pour finir par la dynastie des Capétiens qui a régné sur le royaume de France de 987 à 1328. Ceci avec l’aide de documents radiesthésistes qui me furent fournis par Mr Marcel Ansould.
J’ai retracé les croisades avec notre hameau des Essarts riche d’histoire, et la vie de notre petit village sous l’autorité des Sires de Beaujeu, des Ducs de Bourgogne mais aussi des Rois du royaume de France.

Tome II, Pouilly le Monial au fil du temps
Ce deuxième Tome va vous emmener  à la découverte de la dynastie des Valois, puis celle des Bourbons, toujours avec nos sires de Beaujeu qui s’installent au Château de Grâves, lieu plein d’anecdotes et d’histoires croustillantes pour certains d’entre eux.

Beaucoup d’archives manquent probablement détruites à la Révolution, la perte est surtout regrettable pour la période de la Terreur. Les cahiers de la Socièté populaire, qui ont été remis à l’administration sont visibles aux archives départementales et ont comblé en partie cette lacune.

J’arrive donc à la Révolution, riche en évènements, notre petite paroisse très protègée durant des siècles par nos moines et nos Sires de Beaujeu…devient le parti des Montagnards…chose incroyable. Ils seront opposés à l’ancien régime et souhaitent donner plus de pouvoir au peuple et radicaliser le mouvement républicain, quitte à user de la violence…

Tome III, Pouilly le Monial au fil du temps
Quant au troisième Tome, nous nous retrouverons en l’année 1800 avec l’après révolution, et beaucoup d’archives pour la guerre de 1870 qui me furent prêtées par Mme Claudette Pein-Villalta.

J’aborde aussi la guerre de 1914-1918 avec beaucoup de documents sur guerre concernant Pouilly et surtout les courriers des poilus à leur famille, les photos d’albums, confiées par les enfants ou  petits enfants de ces derniers.”